Sélectionner une page

PROJET MAINtenant ENSEMBLE

HISTORIQUE

En place depuis le 25 novembre 2021, le projet MAINtenant ensemble est une initiative locale d’envergure qui a pu voir le jour grâce à une subvention du ministère de la Sécurité Publique (MSP) et grâce au financement octroyé par l’ensemble des municipalités de la MRC.

Le 6 mai 2021, le ministère de la Sécurité publique a annoncé un financement afin de mieux accompagner les victimes de violence conjugale et d’accroître la surveillance des contrevenants. Ce financement inclut un montant sur cinq ans pour l’ajout d’effectifs spécialisés en matière de violence conjugale au sein des corps de police du Québec et des services correctionnels.

Dans le cadre de cette initiative, le Service de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais (SPMDC), a obtenu un financement de 433 440$, réparti sur une période de cinq ans pour la mise en place de son projet MAINtenant ensemble.

DESCRIPTION

MAINtenant ensemble est un projet innovant misant sur de nombreux partenariats avec les différents organismes de la région. Le but premier, comme toujours, est de placer la personne victime de violence conjugale et ses enfants au cœur des priorités. Le titre du projet MAINtenant ensemble fait référence à l’urgence d’agir ici, ensemble et maintenant, tout en faisant le lien avec le fait que la Sécurité Publique et ses partenaires tendent la main aux victimes pour les accompagner.

La Sécurité Publique s’engage à agir en équipe pivot avec ses différents partenaires afin de soutenir la victime tout au long du processus judiciaire et psychosocial. Le projet est divisé selon quatre axes d’intervention : la prévention, l’intervention policière et psychosociale primaire, la judiciarisation et le volet post-intervention.

L’action première du projet MAINtenant ensemble est la mise en place d’une équipe multidisciplinaire spécialisée en matière de violence conjugale au sein de la Sécurité Publique (équipe VC). Cette équipe comporte actuellement une intervenante sociale, une agente-coordonnatrice et une sergente-détective. Éventuellement, des agents de chaque équipe de travail seront également désignés afin de participer aux différents sous-projets.

L’équipe VC assurera un suivi serré de tous les dossiers en matière de violence conjugale. Elle fera des suivis de relance dans de nombreux types de dossier afin de tenter de détecter des situations de violence conjugale non-documentées. Elle  sera également disponible pour les victimes afin de répondre à toutes leurs inquiétudes, questionnements ou demandes d’aide et elle s’assurera de bien collaborer avec les différents partenaires internes et externes.

Il est important de noter que l’équipe VC offrira un suivi automatiquement aux parties impliquées dans un événement survenu dans un contexte de violence conjugale nécessitant une intervention policière. Cependant, une personne victime ou un proche peut également rejoindre l’équipe pour avoir des conseils ou des références, sans qu’il y ait eu d’intervention policière.

Une deuxième action d’envergure du projet est la mise en place du programme des intervenantes mobiles, en collaboration avec la Maison Libère-Elles.  Des intervenantes mobiles seront disponibles sur appel et se déplaceront en personne sur les lieux des interventions policières, au moment de la crise, ce qui constitue une première au Québec dans sa forme aussi globale.

IMPLICATION EN MILIEU SCOLAIRE

De plus, le projet donnera l’opportunité de procéder à des présentations dans le cadre d’un programme de prévention au niveau scolaire. Il favorisera la mise en place de différentes mesures afin d’augmenter la sécurité des victimes et d’implanter une évaluation du risque d’homicide du partenaire intime. Les acteurs du projet dispenseront aussi de la formation continue au personnel de la Sécurité Publique afin d’uniformiser l’intervention policière. Finalement, le projet permettra d’ajouter la référence des parties concernées à l’organisme Donne-Toi une chance et Impact Rivière Gatineau.

L’équipe VC est joignable par téléphone au 819-459-2422 poste 3333 et par courriel à ensemble@mrcdescollines.com.

Bien que les membres de l’équipe VC tentent de vous répondre le plus rapidement possible durant les heures ouvrables, veuillez noter que les coordonnées de l’équipe de violence conjugale ne constituent pas une ligne d’urgence.  Pour toute urgence, veuillez composer le 911.

VIDÉO : https://www.youtube.com/watch?v=5xo__lOj1MM
Message de la Ministre de la Sécurité publique : https://www.youtube.com/watch?v=KWIGr_TVMyk

PARTENARIAT SCOLAIRE

Depuis sa création en 1996, le Service de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais s’est engagé à développer une approche de prévention axée sur la proximité et sur le partenariat auprès des différents établissements scolaires de son territoire.

Depuis 2018, les services de police du Québec doivent conclure des ententes de collaboration avec les Centres de services scolaires de leur territoire concernant les interventions policières en matière de prévention, d’enquête, de cas d’urgence et de signalement d’actes d’intimidation ou de violence. Le Service de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais a donc des ententes signées avec la Commission scolaire Western Québec ainsi qu’avec les Centres de services scolaire des Portages-de-l’Outaouais, des Draveurs et au Coeur-des-Vallées.

Ces ententes prennent leur source dans le document La présence policière dans les établissements scolaires  «Cadre de Référence» qui oriente la présence policière dans les établissements d’enseignement en plus d’indiquer les différentes responsabilités des intervenants du milieu. Ce cadre de référence a été réalisé sous la responsabilité de la Table provinciale de concertation sur la violence, les jeunes et le milieu scolaire.

À l’heure actuelle la clientèle de nos écoles primaires représente à elle seule 95 % de tous nos étudiants.

Nos présentations effectuées auprès des étudiants sont présentement axées sur: l’intimidation, la cyberprotection, les médias sociaux, le partage d’images, les drogues et les Lois diverses, (5e-6e années et secondaire). Par ailleurs, il est aussi important de mentionner que nous intervenons aussi avec tous les autres étudiants, et ce, sur demande. (métier policier, sécurité à vélo, etc.). Nous travaillons non seulement en étroite collaboration avec les directions et les enseignants, mais aussi avec autres spécialistes du milieu,  ce qui nous permet d’organiser des rencontres individuelles avec certains étudiant.e.s dans le but de prévenir des comportements à risques.

C’est normalement plus de 100 heures de présence policière annuellement que nous effectuons.

Dans le cadre du partenariat scolaire, nous offrons aussi les activités suivantes: brigadiers scolaires, activité des policiers d’un jour, visite de nos installations, présentations offertes aux parents, etc.

Nous coordonnons et supervisons aussi toutes les pratiques de confinement barricadé en milieu scolaire, et ce depuis 2013.

Actuellement, notre service de police dessert :

  • 4 400 étudiants
  • Trois (3) Centres de service scolaire
  • Une (1) Commission scolaire
  • Treize (13) établissements scolaires primaires, divisés en 16 (16) immeubles
  • Un (1) établissement scolaire primaire privé
  • Un (1) établissement secondaire
  • Un (1) établissement pour adultes

ÉCOLES

SITES INTERNET

Pour plus d’information, nous vous invitons à communiquer avec le Sergent responsable de la section Prévention et Relations communautaires au 819-459-2422 – poste 3262 ou 877-459-2422 – poste 3262

PROTECTION RÉSIDENTIELLE

Ce programme de prévention fut récipiendaire en 2004 d’un prix d’excellence dans la catégorie Service de police municipale émis par le ministère de la Sécurité publique, en collaboration avec le comité Intersection.

Le programme s’adresse à tous les résidents permanents et saisonniers pour l’ensemble du territoire de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

L’objectif principal de ce programme de prévention vise essentiellement la réduction des crimes contre la propriété. Il favorise la diminution des opportunités offertes aux cambrioleurs par l’application de mesures simples et efficaces.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à télécharger les documents suivants :

SURVEILLANCE DU VOISINAGE

QU’EST-CE QUE LA SURVEILLANCE DE VOISINAGE ?

Le programme de surveillance de voisinage consiste en un regroupement de citoyens d’une même rue, d’un même chemin ou d’un même quartier qui ont comme objectif de surveiller mutuellement leurs propriétés et de signaler immédiatement au service de police toute activité ou personne suspecte dans les environs.

La viabilité et la force du programme repose directement sur l’implication des résidents dans leur vie de quartier. Si vous êtes témoin d’une activité douteuse, de la présence d’un individu louche ou de la présence d’une voiture suspecte, n’hésitez pas à communiquer, sans tarder, avec votre service de police. Il est aussi conseillé de prendre en note tous les détails pertinent au sujet des individus ou des véhicules afin de transmettre le tout aux policiers.

Quand plusieurs personnes d’un même quartier décident de s’unir, de passer à l’action et de s’inscrire au programme, le service de police peut faire installer gratuitement, à un endroit stratégique, une affiche métallique arborant le logo du programme et celui du service de police, désignant ainsi l’endroit comme étant un participant au programme.

CONNAISSEZ L’ABC DE L’INFORMATION À TRANSMETTRE LORS D’UN APPEL AU SERVICE DE POLICE 

Afin de vous aider à la cueillette d’informations nécessaires et parfois cruciales à transmettre aux policiers lors d’incidents suspects, le service de police met à votre disposition un aide-mémoire à la prise de notes vous permettant de colliger le tout. La prise de notes n’aura jamais été aussi simple et efficace !

Imprimer cette fiche L’ABC DE LA SURVEILLANCE DE VOISINAGE ET DE LA PRISE DE NOTES

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec le Sergent responsable de la section Communautaire et de la Prévention au 819-459-2422 – poste 3262 ou au 1-877-459-2422 – poste 3262

RÉSOLUTIONS DE PROBLÈMES

Depuis sa création en 1996, le service de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais travaille de concert avec des partenaires locaux et régionaux afin de résoudre ou d’améliorer certaines situations conflictuelles entre individus qui, malheureusement, au fil du temps, se détériorent et engendrent des appels et des déplacements policiers récurrents.

Il est important de savoir qu’à l’origine et en grande majorité, ces situations persistantes de conflits ne sont pas reliées à une problématique de nature policière. C’est-à-dire qu’elles ne sont pas régies par des Lois applicables par les policiers (Code criminel, Code de la Sécurité routière, règlements municipaux), mais relèvent  de situations de nature civile (délimitation de terrain, droits de passage, séparation, contrat entre parties, locateurs/locataires, vente d’un produit, etc.).

Malheureusement, lorsqu’il y a dégradation dans les relations entre les individus et que le canal de communication devient inexistant, les gens ont alors tendance à appeler les policiers au lieu d’utiliser les instances appropriées afin de régler leur problème. Il est important de mentionner que cette manière de faire, ne règle normalement en rien la problématique.

Alors voici certains conseils pouvant vous aider dans votre démarche de résolution de problèmes.

Établir et cerner la nature réelle de la problématique. Est-ce de nature civile ou policière ?

Essayez toujours d’établir un dialogue avec l’autre partie impliquée. Une bonne discussion franche peut régler bien des conflits. PARLEZ-VOUS !

Essayez de trouver des solutions communes, durables et socialement acceptables pour tous.

Contactez et informez-vous auprès des autorités compétentes liées à votre problématique. (organismes Gouvernementaux, la Cour civile, un avocat, votre municipalité et son département d’urbanisme ou celui des travaux publics, etc.)

Une bonne communication et un désir mutuel d’en arriver à une conclusion harmonieuse sont des éléments-clés dans la réussite d’une approche proactive.

ORGANISMES OU DOCUMENTS POUVANT VOUS AIDER DANS VOTRE DÉMARCHE

 

Le Service de la Sécurité publique prend aussi en charge d’autres dossiers récurrents ou émergents à connotation policière.

Ceux-ci proviennent du public, des municipalités ou sont simplement détectés par nos policiers et policières. Ces dossiers ont une incidence marquée sur le nombre de déplacements et sur le temps de traitement par notre personnel.

Dans cette catégorie, nous pouvons retrouver des situations récurrentes de bruit, de paix publique, de circulation, de véhicules hors-route, d’attroupement, etc.

La raison d’une implication policière est liée directement à l’application d’une Loi et il s’agit normalement de dossiers qui sont aussi traités en partenariat avec d’autres instances nous permettant de régler le problème ou de rendre la situation socialement acceptable pour tous.

Par exemple, s’il s’agit d’une problématique en matière de sécurité routière, nous vous invitons à communiquer tout d’abord avec votre municipalité afin de lui en faire part. Si après évaluation il a été déterminé que le service de police devrait s’impliquer, la municipalité nous transmettra alors l’information nécessaire afin que nous puissions prendre en charge le dossier et ce  puisqu’il s’agit d’une responsabilité partagée.

Notre équipe de policiers et de policières multidisciplinaires s’occupent aussi de dossiers émergents et récurrents en lien avec la Santé mentale et travaillent en étroite collaboration avec le personnel du milieu de la Santé afin de diriger vers les meilleures ressources nécessaires les personnes ayant des besoins particuliers. Notre personnel dédié s’assure d’effectuer les suivis nécessaires auprès des appelants et des partenaires du milieu.

Les Municipalités

Municipalité de Pontiac : https://municipalitepontiac.com/

Municipalité de Chelsea : https://www.chelsea.ca/fr

Municipalité de La Pêche : http://www.villelapeche.qc.ca/fr/

Municipalité de Cantley : https://cantley.ca/

Municipalité de Val-des-Monts : https://www.val-des-monts.net/

Municipalité de l’Ange-Gardien : https://municipalitedelangegardien.com/

PRÉVENTION DE LA FRAUDE

Citoyens et citoyennes, êtes-vous à bout de patience face aux appels répétitifs que vous recevez à la maison et sur votre cellulaire, et ce, à toute heure du jour ? Vous n’en pouvez plus des courriels suspicieux vous demandant d’aller cliquer ici et là ? Tous les « fatigants» derrière ces appels et ces courriels ne veulent qu’une chose: vous VOLER ! Ils souhaitent voler votre argent ou votre identité, ou même les deux, et ce, sans scrupules.

Leur méthode ? Vous faire PEUR. Ils prétendent être un agent du fisc, un policier ou un employé du gouvernement et ils vous mentionnent que vous devez de l’argent, beaucoup d’argent, et que, si vous ne payez pas immédiatement, la POLICE va venir vous arrêter. Le problème, c’est que leur stratagème fonctionne. 

D’autres fraudeurs vous diront que votre carte d’assurance sociale a été compromise et que quelqu’un s’est emparé de votre identité. Ils iront peut-être même jusqu’à affirmer qu’un crime a été commis avec votre identité. Encore là, tous ces scénarios apocalyptiques sont destinés à vous faire peur et  n’ont qu’un seul lien commun, c’est-à-dire vous demander de PAYER quelque chose.

Alors, arrêtez de vivre dans la peur, car le gouvernement, la police ou toute autre institution qui se respecte ne menace pas les gens au téléphone. Aucun organisme sérieux ne demande aux citoyens et aux citoyennes de payer leurs dettes avec des cartes-cadeaux, d’effectuer un transfert d’argent d’une manière étrange et non habituelle et, encore moins, de payer avec leur carte de crédit par téléphone. L’objectif de ces escrocs est de vous laver le cerveau en vous faisant croire que si vous payez immédiatement, tous vos problèmes disparaîtront miraculeusement. Les fraudeurs sont tellement avenants qu’ils demeureront même en ligne avec vous pendant de longues minutes afin de s’assurer que la transaction est bel et bien complétée.

VICTIME D’UNE FRAUDE

Que faire si vous êtes victime d’une fraude?

Étape 1 : Rassemblez toute l’information sur la fraude: les documents, les reçus et les copies de courriels ou de messages textes.

Étape 2 : Signalez l’incident au service de police compétent de votre région. Il sera ainsi au courant des fraudes ciblant les citoyens, les citoyennes et les entreprises de son territoire. Tenez un registre de tous vos appels et consignez tous les numéros de dossier ou d’incident.

Étape 3 : Communiquez avec le Centre antifraude du Canada en composant le 1-888-495-8501 (numéro sans frais) ou au moyen du SYSTÈME DE SIGNALEMENT DES FRAUDES(SSF).

Étape 4 : Signalez l’incident à l’institution financière où l’argent a été transféré, par exemple, une entreprise de transfert de fonds comme Western Union ou MoneyGram, une banque ou une caisse populaire, une société émettrice de cartes de crédit ou un fournisseur de service de paiement par Internet.

Étape 5 : Si la fraude a été commise en ligne au moyen de Facebook, d’eBay, d’un site de petites annonces comme Kijiji ou d’un site de rencontres, assurez-vous de signaler l’incident directement au site Web. Vous trouverez des renseignements à ce sujet sous les rubriques « Signaler un abus » ou « Signaler une annonce » du site.

Étape 6 : Les victimes de fraude d’identité devraient faire inscrire une note d’avertissement à tous leurs comptes et signaler la fraude aux deux agences d’évaluation du crédit: Equifax et TransUnion.

COMMENT VOUS PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES

  • Méfiez-vous des stratagèmes de récupération d’argent. Les victimes de fraude sont souvent ciblées une deuxième ou une troisième fois et on leur promet de récupérer l’argent perdu. Faites toujours des vérifications et n’envoyez jamais de fonds pour récupérer votre argent.
  • Tenez-vous au courant. Informez le CAFC, les institutions financières et le service de police de toute mise à jour.
  • Soyez proactif. Renseignez vos proches, vos amis, vos voisins et vos collègues sur les fraudes par marketing de masse. Vous pourriez empêcher quelqu’un d’autre d’être victime.

LES DERNIÈRES INFORMATIONS CONCERNANT LES STRATAGÈMES : CENTRE ANTI-FRAUDE DU CANADA

PROTECTION DES AÎNÉS(ES)

DÉFINITION DE LA MALTRAITANCE

Le mot maltraitance est un terme générique couramment utilisé dans la francophonie internationale. « Il y a maltraitance quand un geste singulier ou répétitif, ou une absence d’action appropriée, se produit dans une relation où il devrait y avoir de la confiance, et que cela cause du tort ou de la détresse chez une personne aînée**. »

**Traduction libre tirée de : WORLD HEALTH ORGANIZATION, The Toronto Declaration on the Global Prevention of Elder Abuse, 17 novembre 2002.

LES TYPES D’ABUS

Les abus financiers s’accompagnent très souvent de chantage et de menaces :

  • vol de biens de la personne
  • détournement de fonds
  • procurations frauduleuses
  • contrats de services fictifs

Les abus physiques et sexuels :

  • pincements
  • bousculades
  • rudesse
  • coups
  • obligation de se livrer à des actes à caractère sexuel

    Les abus psychologiques ont surtout pour objectif de contrôler les personnes par :

    • la peur
    • l’insécurité
    • la culpabilité
    • l’humiliation
    • la privation de visites

    La négligence envers une personne, c’est :

    • omettre de lui fournir des soins essentiels
    • la priver de nourriture
    • la priver de médicaments essentiels

    VOUS N’ÊTES PAS SEUL.E.S, DITES-LE !

    QUE FAIRE SI VOUS ÊTES UNE VICTIME ?

    • Parlez à une personne de confiance.
    • Parle à ton médecin ou à une personne ressource de ton CLSC (CSSS).

    Pour vous confier ou demander conseil, vous pouvez appeler les numéros suivants;

     

    Ligne Aide abus ainés(es) 1-888-489-ABUS (2287)

    Info-Santé 811

    S’il s’agit d’une urgence, composez le 9-1-1.

    QUE FAIRE SI VOUS ÊTES TÉMOIN ?

    • Parlez-en à un intervenant qui saura vous guider.
    • Assurez-vous de pouvoir parler à la victime seul.e à seul.e et de vérifier ce qu’elle pense de la situation.
    • Communiquez régulièrement avec elle jusqu’à ce que la situation se règle.

    Notre service de police travaille de concert avec tous les intervenants du milieu afin de prévenir et d’informer les aîné.e.s de notre territoire en effectuant sur demande des sessions d’informations dynamiques basées sur le programme « AINÉ-AVISÉ contre l’abus et la fraude » parrainé par la Fédération de l’Âge d’Or du Québec

    Pour plus d’information ou pour demander une session d’information, nous vous invitons à communiquer avec le Sergent responsable de la section Prévention et Relations communautaires au 819-459-2422 – poste 3262 ou 877-459-2422 – poste 3262

    ORGANISME LOCAL VOUÉ AU SOUTIEN AUX AÎNÉS(ES) VULNÉRABLES

    Le programme de soutien aux aînés(es) vulnérables et isolés(es) couvre le territoire de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

    SERVICES OFFERTS

    • Rencontrer les aînés(es) vulnérables pour mieux connaître leurs besoins;
    • Informer sur les ressources et référer aux ressources appropriées pour répondre à leur besoins;
    • Accompagner dans les démarches pour obtenir des services;
    • Assurer un suivi auprès de ces aînés(es).

      POUR JOINDRE L’ORGANISME

      1694, Montée de la Source, Cantley, Qc J8V 3H6
      819-457-9191 – poste 244
      Sans frais au 1-855-662-4637

      OBJECTIFS DU PROGRAMME

      • Briser l’isolement et la solitude des aînés(es) en favorisant l’autonomie;
      • Aider au développement d’un réseau de soutien;
      • Accroître le bien-être et le sentiment d’appartenance;
      • Faciliter un meilleur accès aux services communautaires et institutionnels.