Sélectionner une page

HISTORIQUE

En novembre 1996, c’est une nouvelle page qui s’écrit dans la jeune histoire de la MRC des Collines-de-l’Outaouais. Le Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais voit le jour.

Grâce au travail acharné de la Direction générale ainsi que du conseil des maires de l’époque, la MRC des Collines-de-l’Outaouais se donne une structure en matière de service policier, elle qui auparavant était desservie par la Sûreté du Québec. Cette nouvelle organisation policière était alors unique au Québec et son modèle n’a d’ailleurs jamais été repris depuis. Basé sur le modèle de la police municipale, le Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais peut se qualifier de police régionale. Le Service de sécurité publique comprend également un centre d’appels d’urgence 911 qui dessert non seulement la MRC des Collines-de-l’Outaouais mais aussi deux (2) autres MRC de l’Outaouais. De plus, nous avons aussi une division de la Sécurité incendie.

Les Directeurs de la Sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.

  • Monsieur Simon Boulianne – 1996 à 2001
  • Monsieur Gaëtan beaudoin – 2001 à 2002
  • Monsieur Denis St-Jean – 2002 à 2017
  • Monsieur Yves Charette – 2017 à 2022
  • Monsieur Martial Mallette – 2022

MOT DU DIRECTEUR

Je remercie sincèrement le conseil des Maires de la MRC des Collines-de-l’Outaouais pour la confiance qu’il m’a témoignée en me désignant directeur de la Sécurité publique. C’est un très grand honneur pour moi que de servir les citoyens des six municipalités ainsi que de veiller à la paix et à la sécurité sur le territoire, avec l’aide et le dévouement de mes policiers et policières.

Je vais m’assurer que les services qui vous sont offerts soient des services d’excellente qualité. Une organisation policière se doit d’être innovatrice et en symbiose avec sa population et ses besoins. Pour ce faire, nous devons vivre avec notre population, en être proche, bien la connaître et être bien connu d’elle.  Le service de police de la MRC des Collines possède déjà une belle tradition de rapprochement avec la communauté, et j’y adhère totalement. Je vais m’assurer que, non seulement nous allons continuer dans cette direction, mais que nous allons nous développer encore plus au niveau des activités de rapprochement; c’est l’essence même de la police communautaire.

Nous allons également combattre le crime, peu importe où il se trouve. Ces dernières années, le Québec a été ébranlé par des meurtres commis lors de situations de violence conjugale, et nous ne sommes malheureusement pas à l’abri de ce fléau. Nous devons donc supporter, accompagner et sécuriser les victimes, en plus de travailler avec nos partenaires du projet MAINntenant Ensemble pour le dénouement de ces crimes. La violence conjugale constitue souvent un crime caché, retrouvée à l’intérieur des résidences, derrière des portes closes. D’où l’importance que la population soit à l’écoute afin de communiquer avec nous en toute confiance, pour nous signaler toute situation qui les préoccupent. Nous sommes tous des coproducteurs de sécurité, et la sécurité des communautés est l’affaire de tous.

Par ailleurs, nous ne pouvons rester indifférents face aux violences armées qui frappent nos grandes villes. La facilité dont nos jeunes peuvent se procurer des armes à feu est déconcertante. Nous devons tenir notre jeunesse loin de ces groupes de criminels armés. En ce sens, la prévention est essentielle et le service de police de la MRC des Collines va continuer d’être présent dans les écoles, dans les parcs et dans tout autre endroit publique rassembleur pour échanger avec les jeunes. Il faut les écouter et être près d’eux, afin de développer une communication franche et honnête. La légitimité que procure un contact régulier avec nos jeunes constitue un gage d’efficacité et de crédibilité dans la résolution des incivilités. Elle permet fréquemment de prévenir ou de gérer les tensions en cas de situation difficile.

Nous avons la chance de pouvoir compter sur des policiers et policières qui figurent parmi les mieux formés en Amérique du Nord. Toutefois, pour conserver cet avantage, nous devons être innovateurs, car les besoins en formation évoluent à chaque année. Les policiers sont de plus en plus confrontés à des situations complexes, se traduisant par des interventions impliquant des citoyens aux prises avec des problématiques en santé mentale. Les policiers doivent pouvoir être à l’aise dans ce type d’intervention, tout en pouvant compter rapidement sur des professionnelles de la santé pour les appuyer. Je vais m’assurer que la formation de nos policiers dans ce domaine soit optimale. Nous avons tous été choqués ces dernières années par des interventions impliquant l’emploi de la force dans des contextes non justifiés en Amérique du Nord. En tant que policier, peu importe notre position au sein de l’organisation, nous avons tous été interpellés par ces images. Nous devons nous rappeler de préserver jalousement la confiance de nos citoyens. Nos policiers doivent faire preuve de patience et posséder un savoir-être irréprochable en toute circonstance.

Nous sommes au service de la population. Ces mots ne sont pas vides de sens, car il s’agit d’un privilège que de pouvoir desservir la communauté, d’aider des êtres humains qui comptent sur nous. Nous devons protéger et servir nos concitoyens avec courage. Nous savons que cela prend du courage pour répondre à un appel d’introduction par effraction, de confronter une personne armée, de sauter à l’eau pour sauver une personne en détresse. Néanmoins, cela prend aussi du courage pour surpasser nos préjugés, pour utiliser la force nécessaire et seulement la force nécessaire face à un criminel qui a commis un crime odieux. Ce qui doit être retenu, c’est que le courage n’est pas seulement physique, mais bien mental, et qu’un policier doit se conduire en tout temps de façon professionnelle. Lorsque vous associez le mot courage avec humanisme et le désir de comprendre et de connaître l’autre, nous pouvons résoudre bien des problèmes.

Nous nous attendons à ce que les citoyens respectent, bien sûr, leurs policiers et policières, mais l’inverse est tout aussi important. Je m’attends à ce que mon personnel communique toujours avec les citoyens dans le plus grand des respects.

Je vous remercie une fois de plus pour votre confiance, en espérant avoir l’occasion de vous rencontrer!

Martial Mallette

Directeur

MISSION-VISION-VALEURS

MISSION

Le Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais a pour mission d’offrir aux citoyens et aux citoyennes de ses municipalités les services de réponse aux appels d’urgence et de répartition. Il met aussi de l’avant des services de police de niveau 2 et traite des risques d’incendie de niveaux élevés et très élevés.

VISION

Le Service de la sécurité publique de la MRC des Collines-de-l’Outaouais est reconnu comme une équipe unique, polyvalente, novatrice qui, par le savoir, le savoir-être et le savoir-agir de ses membres, relève les défis d’un environnement en constante évolution. Il constitue ainsi un pilier indispensable pour la sécurité de sa communauté et de chacun de ses citoyens.

VALEURS

• DÉVOUEMENT • COURAGE • INTÉGRITÉ • PROFESSIONNALISME

RAPPORTS ANNUELS

2021
2017
2018
2020
2016
2019
2015

DIRECTION ET ADMINISTRATION

La structure actuelle de la Direction du Service de la sécurité publique a comme première responsabilité de maintenir une saine gestion de l’organisation et cela en conformité avec la Loi sur la police au Québec.

La Direction du Service de la sécurité publique peut compter sur le soutien et le support de membres civils œuvrant à différentes tâches administratives au sein de l’organisation.  Que ce soit auprès de la Direction générale, de la division des enquêtes ou bien de la division de la Gendarmerie, ces employés civils ont des responsabilités importantes pour le maintien d’un service de qualité auprès de la population.

Direction
Nom Poste
Martial Mallette Directeur
Steve Poirier Inspecteur Division Gendarmerie
Marc Dubé Inspecteur Division Gendarmerie
Joël Blain Inspecteur Division des Enquêtes Criminelles
Louis Piché (Intérim) Inspecteur Division Administrative et Soutien opérationnel
Marc Asselin Coordonnateur Soutien technique et des Communications
François Routhier TPI Coordonnateur en Sécurité incendie
Administration
Nom Poste
Josée Morin Responsable du soutien administratif et adjointe au Directeur de la SP
Pascale Saint-Pierre-Demers Secrétaire de direction
Charlène Gauthier Secrétaire division de la gendarmerie
Karine Dubois Secrétaire à la division enquêtes criminelles
Sylvie St-Amour Commis à la saisie de données et au service à la clientèle
Lise Pépin Commis de bureau à la division des enquêtes criminelles
Marie-Pier Richard Commis au service à la clientèle
Étienne Morin Préposé à l’entretien mécanique et du bâtiment
Robert Gagné Préposé à l’entretien mécanique et du bâtiment